Moteur de recherche

lundi 11 janvier 2016

Etude de cas client : entreprise d'installation et maintenance d'alarmes et systèmes anti-intrusion

Dans ce cas d'étude de configuration de Simple CRM, la sécurité des données est primordiale.

En effet, les informations tant commerciales que techniques sont confidentielles.

Chaque employé ne peut donc avoir accès :
- qu'aux fiches des clients auxquels ils peuvent avoir accès
- qu'à leur rendez-vous personnel
- qu'à un nombre limité d'informations concernant les clients

Pour illustrer notre configuration, nous allons donc imaginer qu'il y aura 3 utilisateurs :
- Un directeur général
- Un commercial
- Un technicien

Le directeur général sera ADMINISTRATEUR.

Le commercial et le technicien, en raison de la nature confidentielle des données, seront bien entendu des utilisateurs Projets.

Pour rappel, l'explication complète des droits utilisateurs est disponible sur : http://www.simple-crm-support.com/2014/09/comment-limiter-lacces-dun-utilisateur.html

Pour chaque client il y aura 4 familles d'information :
- les coordonnées du client
- les informations commerciales
- les informations techniques
- les codes de déverrouillage de l'alarme

Les coordonnées du client se trouvent dans la fiche Société et/ou Contact. Ce(s) fiche(s) peut/peuvent être créée(s) soit par le directeur général, soit pas le commercial, soit par le technicien.

Une fois la fiche Société/Contact créée(s), le directeur général va créer 3 projets non publics qu'il nommera par exemple :
- ID SOCIETE ID CONTACT / Nom Société / Nom Contact / Dossier commercial
- ID SOCIETE ID CONTACT / Nom Société / Nom Contact / Dossier technique
- ID SOCIETE ID CONTACT / Nom Société / Nom Contact / Codes d'alarmes


Au dossier commercial, le directeur général liera le commercial.

Au dossier technique, le directeur général liera le technicien.



Au projet contenant les codes d'alarmes, il ne liera personne car personne ne peut lire les codes à part le directeur général.

Dans le dossier commercial, le commercial créera une Interaction, dans laquelle il stockera les devis et bons de commande. Il ne liera pas cette Interaction à la société/contact. En effet, s'il lie cette interaction à la société/contact, les documents seront visibles depuis la fiche société/contact.



Ceci ne pose aucun problème du point de vue pratique, puisque dans la liste des ses Interactions, l'interaction est liée au projet. Donc pour consulter les coordonnées du client, il suffit au commercial de cliquer sur le nom du projet pour accéder depuis le projet aux coordonnées du client :



La même technique est à appliquer au projet technique, où une interaction non liée directement à la société/contact contiendra les documents techniques.

Enfin, le projet des « Codes d'alarmes », contiendra simplement les codes d'alarmes écrit dans le champs mémo du Projet, ce projet étant uniquement accessible au directeur général.

5 commentaires:

  1. Je ne comprends pas cette phrase ; Il ne liera pas cette Interaction à la société/contact. En effet, s'il lie cette interaction à la société/contact, les documents seront visibles depuis la fiche société/contact.
    Je ne vois pas comment le technicine peut voir des documents raccrochés à une interaction qui est sur le projet commercial, que cette interaction soit liée à la société ou non ?

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Sophie,

    De cette façon, le technicien n'aura pas accès aux documents commerciaux du client. Il n'aura accès qu'aux documents le concernant (par exemple, le plan des locaux du client).

    N'hésitez pas à répondre à ce message si vous avez besoin de plus de précisions.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Catherine
    ce que j'ai voulu dire c'est que les documents ne seront visibles que par les personnes liées au projet de l'interaction. et que même si on lie une société ou un contact à cette interaction, les documents ne seront pas visibles non plus à partir de la société, ni à partir du contact.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Sophie,

    C'est exactement cela. En vous remerciant,

    Merci.

    RépondreSupprimer